Réunion : quelles solutions pour les entreprises en difficulté post-covid ?

L’épidémie du coronavirus a eu un effet paralysant sur plusieurs pans de l’économie française. À l’arrêt depuis plusieurs semaines, la Réunion n’est pas en reste.

Sachant que le tourisme est un des atouts indéniables de l'île et que ce secteur a été l’un des plus touchés par la crise, l’heure est à l’urgence. Aujourd’hui encore, avec le déconfinement progressif, la reprise de l’activité n’est pas assurée pour toutes les entreprises. Les défis engendrés par le coronavirus ne peuvent être soulevés sans soutien. C’est pour cette raison que l’Etat a mis en place un ensemble de dispositifs pour accompagner les entreprises en difficulté.


Une économie qui reprenait de l’élan

Alors que la Réunion affichait un bilan à la hausse en 2019 (INSEE), la crise actuelle est venue troubler un équilibre précaire. La progression de 2,2% du PIB s’accompagnait d’une promotion de l’emploi et d’une amélioration du pouvoir d’achat, dynamisant ainsi une économie en berne depuis quelques années. Les principaux contributeurs à ce redressement de la croissance sont l’agriculture, ainsi que le tourisme, secteurs pour lesquels des politiques volontaristes ont été engagées. C’est en particulier le cas pour le tourisme, la région a tenté de valoriser son patrimoine et diversifier ses structures touristiques. Mais la crise sanitaire est venue frapper de plein fouet un secteur en plein développement, paralysant pendant plusieurs semaines les entreprises touristiques.

Une aide conséquente accordée à la Réunion

Si des mesures ont été prises pour relancer l’économie au niveau national, la Réunion a bénéficié en plus d’un soutien spécifique. Un plan d’accompagnement exceptionnel de plus de 80 millions d’euros a été proposé à la région de la réunion. Les entreprises réunionnaises impactées par l’épidémie peuvent bénéficier d’aides parmi cinq dispositifs, à savoir : le Fonds de Solidarité Nationale, le Fonds de Solidarité Régional, le Fonds de Garantie Régionale, les Prêts Rebonds et le chèque numérique renforcé. De plus, à partir du 24 mai, les entreprises sont exonérées de 3 milliards d’euros de charges sociales. Ces mesures concernent les secteurs les plus touchées avec, en tête de liste, le secteur touristique.

Quel accompagnement pour les entreprises en difficulté ?
Les aides étatiques

L’Etat français prévoit plusieurs formes de soutien public. Ainsi, une entreprise en difficulté, définie comme une entreprise qui a du mal à faire face à ses échéances financières ou dont les perspectives de développement sont incertaines, bénéficie de différentes aides étatiques telles que :

L’activité partielle : les entreprises ne pouvant payer leurs salariés peuvent garder leurs employés en temps d’activité réduite, l’Etat assurant un chômage partiel;

Le paiement étalé des impôts : les entreprises ne pouvant pas payer leurs impôts et taxes à temps peuvent recourir à la Commission des Chefs des Services Financiers(CCSF) pour demander l’étalement de leurs règlements;

Le fonds de garantie "RT CCE" : ce fonds a pour but de favoriser la pérennité des entreprises viables qui rencontrent des difficultés passagères. Cela dit, il n’est pas adapté aux entreprises en réelle difficulté.

Le Médiateur des entreprises : tiers neutre et impartial, le médiateur est un organisme qui intervient en cas de difficultés contractuelles ou publiques pour résoudre les conflits. Recourir à la médiation est une façon économique et efficace de gérer tous les contretemps qui peuvent naître d’une situation de crise.

Le Comité interministériel de restructuration industrielle (Ciri) : ce comité propose des aides aux entreprises rencontrant des difficultés d’ordre structurel. Les aides sont accordés sous condition de s’engager dans un réel plan de redressement de l’activité.

Les programmes de la collectivité

La collectivité propose également de nombreux programmes d’accompagnement, offrant ainsi aux entreprises réunionnaises une aide de proximité et ce à travers un réseau d’organismes :

Le Comité départemental d'examen des problèmes de financement des entreprises (Codefi) : c’est la principale structure locale chargée de l’accompagnement des entreprises qui ont des problèmes de financement. Le Codefi peut accorder, sous certaines conditions, un audit, des solutions de redressement ou un prêt.

Les commissaires au redressement productif : c’est une cellule de veille et d’alerte précoce au niveau régional. À La Réunion, placé auprès du SGAR, il aura plus particulièrement pour rôle le traitement des dettes sociales et fiscales dues par les entreprises.

Les conseillers à l’insertion professionnelle ou CIP : c’est une association de professionnels bénévoles qui se proposent d’aider les chefs d’entreprises, de les accompagner dans l’anticipation des difficultés et l’engagement de plans de sauvetage de l’activité. Les CIP sont regroupés par métiers sous le Conseil Régional de l’Ordre des Experts-Comptables, la Compagnie Régionale des Commissaires aux Comptes, les associations locales de juges et anciens juges des Tribunaux de Commerce , les chambres de commerce et d’industrie, ainsi que le CIP national.

La CCI : la chambre de commerce et d’industrie (CCI) de la réunion mets à disposition des entreprises une cellule d'écoute et d'accompagnement. C’est un un premier relais pour les entrepreneurs qui leur permet de mieux se retrouver dans les programmes d’aide mis en place et de construire un plan de redressement judicieux.

La transformation numérique, un levier de la croissance

S’il y a bien une opportunité à saisir au sortir de la crise actuelle, c’est celle de la transformation numérique. Le confinement et la distanciation sociale ont bouleversé les modes de fonctionnement des entreprises et ont consacré, plus que jamais, les outils digitaux. Le digital devient nécessaire pour assurer la gestion des opérations, pérenniser la relation client et maintenir la cohésion des équipes. Devant un marché de solutions de gestion de plus en plus complexe et sachant que la transformation numérique est un projet engageant pour l’entreprise, l’accompagnement d’experts devient nécessaire pour optimiser la mise en place des nouveaux outils.

Pégase, EXPERT de  la transformation numérique, propose des solutions de gestion ERP (Divalto), CRM (Divalto Weavy), MES (AquiWEB), RFID et BI (Power BI). Nous avons accompagné plusieurs entreprises en France, à la Réunion, aux Caraïbes, au Maroc et en Algérie dans la digitalisation de leurs processus et l’amélioration de leurs performances. Pour en savoir plus sur les moyens de pérenniser votre activité à travers la transformation numérique, 

n’hésitez pas à nous contacter.